Manifestation contre le gaz de schiste

Le gaz: sujet aux manifestations en Bulgarie
Des milliers de Bulgares ont manifesté samedi dans tout le pays contre les projets d'exploration de gisements de gaz de schiste, réclamant un moratoire sur le recours à la fracturation hydraulique.

Un millier de jeunes ont défilé dans le centre de Sofia avec des sifflets et des tambours "pour éveiller les Bulgares". Brandissant des banderoles "Non au gaz de schiste, oui à la nature", "Chevron, va-t-en", les manifestants se sont arrêtés devant le siège du gouvernement et du parlement, scandant "Victoire".


Des manifestations contre le gaz de schiste ont également eu lieu dans la région agricole de Dobroudja (nord-est) où des sondages sont prévus, ainsi qu'à Varna et Bourgas (est), Plovdiv (sud) et Pleven (centre-nord), selon la radio publique.

L'organisation écologiste Fracking Free Bulgaria a annoncé samedi avoir obtenu de la présidente du Parlement Tsetska Tsatcheva la promesse d'un moratoire, dès mercredi prochain, sur le recours à la technique de fracturation hydraulique pour l'exploration du gaz de schiste.

Une loi d'interdiction de cette technique jugée hautement polluante a été adoptée en juin en France, alors que des projets autour du gaz de schiste sont en cours dans des pays comme les Etats-Unis, la Pologne et la Chine.

La Bulgarie, qui dépend presque entièrement des livraisons de gaz russe via l'Ukraine, cherche à diversifier ses sources.

En juin, le gouvernement bulgare a donné le feu vert à la société américaine Chevron, qui a remporté un appel d'offres pour l'exploration d'un gisement de gaz de schiste à Novi Pazar (nord-est) et a a lancé deux autres appels d'offres d'exploration dans le nord-est du pays.

La capacité des gisements de gaz de schiste en Bulgarie est estimée de 300 milliards à un trillion de mètres cube, selon les sociétés candidates, a alors annoncé le ministre de l'Economie et de l'Energie Traïtcho Traïkov.

Des ONG écologistes affirment que des travaux d'exploration sont déjà effectués par une entreprise russo-bulgare dans le nord-est, ainsi que le long du littoral bulgare de la Mer Noire. Cette information n'a pas été officiellement confirmée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire